Six points qui changent une vie : le braille

#Braille via #toutoblog.unblog.fr

L’alphabet Braille est un système d’écriture tactile à points saillants.

Ce système d’écriture doit son nom à son inventeur, Louis Braille, né le 4 janvier 1809 à Coupvray (Seine-et-Marne).

Statue de #LouisBraille via #toutoblog.unblog.frLe petit Louis n’est pas né aveugle; c’est à l’âge de trois ans qu’il se blesse à l’œil droit avec un outil dans l’atelier de bourrellerie de son père. Sa blessure s’infecte et contamine l’œil gauche, pour finir par provoquer la cécité.

À l’âge de 10 ans, Louis intègre l’Institution Royale des Jeunes Aveugles. Il s’y distingue dans toutes les disciplines, si bien qu’à 15 ans, il commence déjà à enseigner.

En 1821, il découvre un système de codage appelé  sonographie, inventé par Charles Barbier de La Serre. Il s’agit d’une écriture composée de points en relief qui permettent de retranscrire 36 sons. Ce système n’est pas le premier, mais il est innovant et permet aux personnes ne voyant pas ou très peu d’écrire de façon codée. Mais la sonographie est complexe et mal adaptée au handicap.

Louis Braille s’y intéresse vivement et suggère quelques améliorations à Charles Barbier de La Serre, mais ce dernier ne tolère pas une telle incursion dans ses travaux.

Braille ne se décourage pas pour autant; il décide de s’atteler à la mise au point de son propre système. Il a un « avantage », il est non-voyant alors que Barbier de La Serre ne l’est pas et n’appréhende donc pas les choses de la même façon, passant à côté de subtilité qu’il ne peut comprendre.

Travaillant sans relâche sur son projet, Louis Braille met au point son propre système alors qu’il n’a que 16 ans. A 20 ans, il publie son premier traité.

#AlphabetBraille via #toutoblog.unblog.fr

A 26 ans, il subit de fréquentes quintes de toux qui le fatiguent énormément. Il enseigne alors de moins en moins et décide, quelques années plus tard d’arrêter totalement. Il consacre alors tout son temps à ses travaux personnels, peaufinant son système d’écriture tactile. Chaque lettre de l’alphabet est représentée par 6 points saillants répartis en 2 colonnes et 3 lignes.

Le codage sera perfectionné au fil du temps, et finira par aboutir à la création de code spécifique à la mise en majuscule, la ponctuation, les chiffres, divers symboles dont les mathématiques et les notes de musiques (voir le lien « code braille » en fin d’article pour plus de détails).

Louis Braille met au point la première machine à écrire le Braille, en 1847. Son état de santé s’aggravant considérablement, il ne peut poursuivre ses travaux. Le 6 janvier 1852, il décède des suites d’une tuberculose.

 

Il existe d’autres système d’écriture pour non-voyants (parmi les plus connus, les systèmes Alston, Fry, Gall et Klein).
Le système Braille mettra du temps à s’imposer.
C’est la Belgique qui, en premier, l’adoptera de façon officielle en 1836 dans son enseignement spécialisé.
Il faudra attendre 1854 pour que la France le reconnaisse à son tour officiellement.
En 1878, a lieu à Paris le Congrès Internationnal pour l’amélioration du sort des aveugles et sourds-muets. C’est à cette occasion que le Braille est officiellement reconnu au niveau mondial hormis aux Etats-Unis, où il ne sera reconnu comme système unique qu’en 1917.
L’uniformisation internationale du Braille n’aura lieu qu’en 1953, sous l’égide de l’UNESCO.


Quelques liens intéressants pour compléter cet article :

Et quelques autres liens sur ce blog en relation avec le thème :

http://toutoblog.unblog.fr
toutoblog.unblog.fr

Mots-clefs :, , , , , , ,

La classe de ce1b |
Baby-sitter pour mariages |
AFFAIRES A SAISIR DE TOUTE ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MA.DE
| MMI1 Corte
| Bengalduvaldeloire