Syndrome de Diogène, un mal méconnu

Syndrome de Diogène via #toutoblog.unblog.fr

 Des psychiatres anglais, Mac Millan et Shaw, publièrent en 1966 une étude portant sur la dégradation inquiétante des conditions d’hygiène personnelle et domestique observée chez des sujets âgés. Ils nommèrent cette étude « syndrome de décompensation sénile ».
Ce n’est qu’en 1975 que le nom de « syndrome de Diogène » apparut suite aux travaux de gériatres anglais qui décrivirent à leur tour ces troubles du comportement et publièrent leur théorie dans un livre : « Diogenes syndrome. A clinical study of gross neglect in old age », A. Clark, G. D. Mankikar et I. Gray ( The Lancet – 15 février 1975).

Diogène via #toutoblog.unblog.fr

Le nom qu’ils avait choisi pour nommer ce trouble du comportement fait référence à Diogène, philosophe grec du IVème siècle av. J.-C. qui avait pour but de vivre en dehors des conventions sociales de la civilisation grecque afin d’atteindre une grande liberté matérielle et mentale.
En réalité, il n’existe pas réellement de lien entre les comportements décrits par les gériatres et le comportement de Diogène. Il faut considérer l’attribution du nom de Diogène à ce syndrome dans une dimension plus large, qui se veut mettre l’accent sur son style de vie hors-normes et choquant pour la société bien pensante.

Ce syndrome a été détecté en premier chez des personnes âgées mais des individus plus jeunes peuvent également être touchés.
Ces troubles du comportements impliquent une accumulation sans limite d’objets divers et variés ainsi qu’une extrême et inconsciente négligence de l’hygiène, qu’elle soit corporelle ou domestique.

Syndrome de Diogène via #toutoblog.unblog.fr

Les personnes touchées par ce syndrome sont dans le déni de leur état. Elles n’ont pas conscience de la déviance de leur comportement et finissent par s’isoler socialement, refusant toute aide et se renfermant sur elles-mêmes, devenant parfois extrêmement soupçonneuses au point de développer un sentiment très important de persécution.
Il y a différentes raisons qui peuvent pousser une personne à accumuler des objets de façon excessive et il y a également différents degrés de gravité de leur manque d’hygiène et/ou de leur isolement. La problématique s’installe progressivement, passant d’un simple excès d’encombrement du lieu de vie à l’impossibilité d’y remédier, tant cet encombrement a pris de l’ampleur.
Il n’y a pas vraiment de profil type. Parfois, ces troubles peuvent découler d’un état de démence sénile, d’une pathologie psychiatrique,… mais ce n’est pas toujours le cas. Il surviennent parfois tout simplement après un événement douloureux, difficile à surmonter psychologiquement et devenant anxiogène.
Lorsque des professionnels de la santé ou des travailleurs sociaux sont alertés, ils tentent de faire un bilan d’ordre social et médical afin de comprendre ce qui a déclenché les troubles. Il se peut que leur intervention débouche sur une amélioration de la situation, soit par la prise d’un traitement médicamenteux soit par l’acceptation du maintien d’un lien social, si ténu soit-il, avec une ou plusieurs personnes de confiance.

Syndrome de Diogène via #toutoblog.unblog.fr

Trop souvent, l’opinion public s’indigne devant des images diffusées dans les médias, sans même essayer de comprendre pourquoi une personne en arrive à des extrémités pareilles.
Avant de juger, il faut essayer de comprendre…

 

Pour en savoir plus :

 

http://toutoblog.unblog.fr
toutoblog.unblog.fr

Mots-clefs :, , , , , ,

La classe de ce1b |
Baby-sitter pour mariages |
AFFAIRES A SAISIR DE TOUTE ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MA.DE
| MMI1 Corte
| Bengalduvaldeloire