Mais qui est donc Frank and Louie ?

Frank and Louie est un chat à deux têtes… eh oui, dame nature joue parfois des tours pendables (oui, je sais c’est un mauvais jeu de mot pour un chat à deux têtes… j’ai honte :oops: )

Avant de vous montrer la vidéo de la présentation de ce chat par sa maîtresse, une petite explication s’impose…

Qu’est-ce que la diprosopie ?

La diprosopie est une malformation génétique rare qui peut toucher l’animal ou l’humain.
Il s’agit d’une duplication crâniofaciale, c’est à dire qu’un ou plusieurs éléments de la tête sont présents en deux exemplaires. En fait, c’est un peu comme si deux têtes étaient fusionnées partiellement.
Cette malformation est différente du syndrome des frères siamois, qui est plus fréquent et mieux connu. En effet, la diprosopie étant rare, elle fait partie des maladies dites « orphelines » (c’est à dire qu’elles touchent moins d’une personne sur 2.000) et très peu d’informations sont disponibles à son sujet.
(Une piste à explorer pour glaner des infos : www.alliance-maladies-rares.org)

En ce qui concerne les chats, qu’on appelle souvent « chats Janus » (faisant référence au dieu romain Janus, le dieu au deux visages), l’espérance de vie est très courte. Les cas recensés n’ont, pour la plupart, survécus que quelques heures. Frank and Louie est de loin le doyen des « chats Janus. »

Mais revenons à lui.

L’histoire de Frank and Louie

Lorsqu’il naquit et que son propriétaire constata son anomalie physique, celui-ci voulut le faire euthanasier. Il l’amena à l’école vétérinaire. (Au moins, il n’eut pas l’envie de le noyer dans un seau d’eau, comme bon nombre de propriétaires de chatons indésirés !)
Une dame qui travaillait à l’école vétérinaire pris la décision d’adopter ce chaton qui, contre toute attente, ne succomba pas à la diprosopie !

Au niveau du physique

Il était évidemment très particulier. Il avait une tête composée d’un crâne avec un seul cerveau mais deux faces, trois yeux (celui du milieu, plus large, ne fonctionnant pas); chacune des faces possédait un museau. Une seule mâchoire sur les deux lui servait à manger, celle de Frank, tandis que Louie observait ce qui se passe autour de lui; ce qui s’explique par la présence d’un cerveau unique.

Au niveau du comportement

Frank and Louie s’était avéré être affectueux et joueur. Il se comportait comme un chat normal, tant avec sa maîtresse qu’avec l’autre chat de la maison.

Guiness Book des records

En 2011, à l’âge de 12 ans, il entrait dans le Guiness Book des records 2012, tant il était surprenant qu’un chat atteint de diprosopie ait réussit à vivre jusqu’à cet âge.

Et voilà qu’en 2014, un cancer l’emporte à l’âge de 15 ans,  à l’école de médecine vétérinaire Cummings à l’Université Tufts, en Nouvelle-Angleterre (États-Unis).

Image de prévisualisation YouTube

 

http://toutoblog.unblog.fr
toutoblog.unblog.fr

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Animaux
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Simon’s Cat, un gros matou bien attachant

Simon’s Cat – le chat de Simon… oui mais… qui est Simon ? Simon To…