Qui est David Foenkinos ?

C’est un écrivain français, né à Paris le 28 octobre 1974.
A 16 ans, un problème de santé l’oblige à rester hospitalisé pendant deux mois. Une éternité pour un jeune garçon. Il occupe sont temps à lire et à jouer de la guitare.
Il fréquentera la Sorbonne, où il étudiera les lettres. Parallèlement, sa passion pour le Jazz l’amènera à devenir professeur de guitare.
Il a également été attaché de presse dans l’édition avant de publier son premier roman.
Il s’avérera être un auteur prolifique, travaillant tant à l’écriture de ses livres qu’à divers projets cinématographiques.
Ses romans sont traduits dans une quinzaine de langues.
Il affectionne le thème de l’amour. Son écriture est généralement pleine de tendresse et d’humour; elle est parfois assez ironique voire loufoque.
Il travaille aussi parfois sur des scénarii de bande dessinée.

Côté livres

  • En 2001,
    • il publie son premier roman (le 31 décembre !), « Inversion de l’idiotie :  de l’influence de deux Polonais » chez Gallimard – Prix François Mauriac.
  • En 2002,
    • « Entre les oreilles » chez Gallimard.
  • En 2003,
    • « Pourquoi tant d’amour ? », Tome 1 : Baby Love, aux Editions Emmanuel Proust (pour les textes : David Foenkinos – pour les illustrations : Benjamin Reiss).
  • En 2004,
    • « Pourquoi tant d’amour ? », Tome 2 : My Baby Love, aux Editions Emmanuel Proust (pour les textes : David Foenkinos – pour les illustrations : Benjamin Reiss);
    • « Le Potentiel érotique de ma femme » chez Gallimard – Prix Roger-Nimier.
  • En 2005,
    • « En cas de bonheur » chez Flammarion.
  • En 2006,
    • « Les Cœurs autonomes », collection « Ceci n’est pas un fait divers » chez Grasset.
  • En 2007,
    • « Qui se souvient de David Foenkinos ? » chez Gallimard – Prix Jean Giono.
  • En 2008,
    • « Nos séparations » chez Gallimard;
    • « Célibataires » chez Flammarion.
  • En 2009,
    • « La Délicatesse«  chez Gallimard – Prix des Dunes, Prix conversation et Prix des lecteurs du Télégramme de Brest.
  • En 2010,
    • « Lennon » (une biographie-fiction sur le chanteur) chez Plon;
    • « Bernard » aux Editions du Moteur.
  • En 2011,
    • « Les Souvenirs » chez Gallimard;
    • « Le petit garçon qui disait toujours non » chez Albin Michel Jeunesse (pour les textes : David Foenkinos – pour les illustrations : Soledad Bravi).
  • En 2012,
    • Il participe à l’enregistrement de « La Délicatesse » sous forme de livre AudioSolidaire (troisième édition – enregistrement audio par les internautes au profit des personnes aveugles ou malvoyantes);
    • « Le Saule pleureur de bonne humeur » chez Albin Michel Jeunesse (pour les textes : David Foenkinos – pour les illustrations : Soledad Bravi).
  • En 2013,
    • « Je vais mieux » – Collection Blanche, chez Gallimard.
  • En 2014,
    • « La Tête de l’emploi » aux Editions J’ai Lu;
    • « Charlotte » chez Gallimard – Prix Renaudot et Goncourt des lycéens.

Côté théâtre

  • « Célibataires », au Studio des Champs-Élysées, mise en scène d’Anouche Setbon (d’après le livre publié en 2008 chez Flammarion)

Côté cinéma

  • En 1998, directeur de casting pour le film « Trop (peu) d’amour ».
  • En 2005, réalisation avec son frère Stéphane de « Une histoire de pieds »  (court-métrage humoristique).
  • En 2007, directeur de casting pour « Ma place au soleil ».
  • En 2011, adaptation sous forme de comédie romantique, en collaboration avec son frère Stéphane, de son roman « La Délicatesse ».
  • En 2014, adaptation de son livre « Les Souvenirs » par le réalisateur Jean-Paul Rouve.

Côté dessin animé

  • En 2014, David Foenkinos apparaît dans le rôle d’un lémurien dans l’épisode « Abilix le Gaulois » de la saison 3 de la série de Jul, « Silex and the City ». 

http://toutoblog.unblog.fr
toutoblog.unblog.fr

  • http://toutoblog.unblog.fr

    La rêverie est le dimanche de la pensée

    Henri Frédéric AMIEL, écrivain et philosophe suisse (1821-1881). Oeuvre principale : Fragm…
  • http://toutoblog.unblog.fr

    Ah, le week-end…

    Juste comme ça… parce que j’aime ces quelques mots… En partant ce vendre…
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Art
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

ABADIDABOU (Sarah Esteje) – hyperréalisme et Bic bleu font bon ménage

ABADIDABOU (Sarah Esteje) a fait des études de graphisme à LISAA (L’Institut Supérieur des…